Pasta all’amatriciana

Ce soir, je vous introduis dans le monde intimiste (parce que les bonnes recettes ne se donnent pas comme ça !) mais tellement grand (par la diversité de ces recettes) et tellement savoureux des pasta italiennes ! Là encore, il s’agit d’une recette très simple et facile à préparer.

Commençons par les tradtionnelles pâtes à l’amatriciana qui sont presque un des symboles de la belle Rome. A l’origine, cette recette est issue du petit village d’Amatrice dans la région des Abruzzes(près de l’Aquila pour être précise).

La base de cette recette réside dans la réunion de trois ingrédients : la sauce tomate, la guanciale et le pecorino.

Mais qu’est-ce que la guanciale ? Il s’agit de la joue et de la bas joue du porc. On en trouve chez tous les bons traiteurs italiens.

Qu’est-ce que le pecorino ? Moins connu que le parmigiano reggiano (notre bien aimé parmesan) c’est l’équivalent en brebis. Une fois qu’on y a goûté, on en a toujours dans son frigo (moi, personnellement, je l’utilise presque partout à la place du parmesan !). Il existe tout plein de variétés : pecorino piccante (avec du piment), al tartufo (à la truffe, et ça, c’est juste clairement une tuerie … Allez goûtez-en morceau … c’est bon hein??!).

Pâte 1

Ingrédients (pour 4 personnes) :

– un coulis de tomates (50 cl)
– Quelques tranches de guanciale
– pâtes en forme tubulaire de préférence (rigatoni par exemple).
– pecorino
– sel/poivre
– huile d’olive

Préparation :

1/ Faites chauffer votre poêle et faites revenir la guanciale préalablement coupée en morceaux (comme des petits lardons). Une fois qu’ils sont bien dorés, rajoutez le coulis de tomate. Salez et poivrez. Laissez mijoter pendant une vingtaine de minutes pour que la sauce réduise un peu.

2/ Faites cuire vos pâtes selon la cuisson indiquée sur votre paquet. Je prefère cette recette avec des pâtes tubulaires pour que la sauce accroche bien mais elle peut être réalisée avec des pâtes « longues » (bucatini, linguine par exemple).

3/ Mélangez dans un plat les pâtes et la sauce. Saupoudrez de pecorino et régalez-vous !

***

P.S 1: Si vous ne trouvez pas de guanciale, remplacez par des lardons (c’est moins bon mais au moins vous pouvez faire la recette !).

P.S 2 : pour le coulis, je privilégie les marques italiennes (qui ne sont pas forcément plus chères) que l’on trouve en grande surface ou les conserves (Del Monte, ou autres).

P.S 3: Au fur et à mesure, la recette a évolué et on y a rajouté des oignons. Vous pouvez également le faire. C’est bon aussi dixit mon dégustateur attitré …!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s