Paleron braisé de Hugo Desnoyer

On change totalement de registre ce soir. Après les soupes, voici le temps des bons plats du bistro d’à côté. Des plats généreux, gourmands, qui nous font saliver rien qu’en y pensant … Les plats que l’on voit que sur les ardoises de nos bistrots et qui nous font du bien à l’estomac mais aussi au moral. Qui ne s’est jamais senti mieux après une bonne épaule boulangère, un bon pot au feu,  etc. ???

Pour un plat de bistrot, j’ai pioché du côté de notre très cher Hugo Desnoyer – notre maître boucher à tous. Il a sorti deux livres qui sont vraiment très bien. Le premier s’intitule « Morceaux choisis » ; le second « L’atelier d’Hugo Desnoyer ». Dans chacun de ses livres, il sépare les viandes et propose des recettes tantôt tradtionnelles, tantôt exotiques ou contemporaines. Ce que j’apprécie aussi beaucoup, c’est la petite carte des morceaux de viande pour chaque animal (très pratique !).

Personnellement, j’ai une petite préférence pour le tout premier livre car il contient une de mes recettes préférés que me fait très souvent ma maman : le pain de boeuf aux oignons.
Mais ce n’est pas de cette recette dont on va parlé mais du paleron braisé (recette issue du livre « L’atelier d’Hugo Desnoyer »).

Paleron 3 - pic

Ingrédients (pour 6 pers.) :

– 800 g de paleron de bœuf
– 2 oignons
– 8 pommes de terre
– 2 fenouils
– 6 gousses d’ail
– 20 cl de vin blanc
– huile d’olive
– Sel/poivre

Préparation :

1/ Coupez le paleron en morceaux égaux (entre moyen et petit). Épluchez et coupez vous oignons en rondelles. Pelez vos pommes de terre et coupez-les en rondelles également. Nettoyez vos fenouils, coupez-les en deux et recoupez en morceaux.

2/ Faites chauffer votre cocotte et mettez deux cuillères à soupes d’huile d’olive. Faites revenir les oignons puis la viande pendant une dizaine de minutes. Rajoutez votre ail en chemise, le vin blanc. Laissez cuire environ 30 minutes. Rajoutez les pommes de terre et les fenouils et laissez cuire pendant minimum 1h30.

C’est prêt, servez et dégustez !

Remarques :

– A propos des pommes de terre, les fenouils et les oignons, j’ai coupé en rondelle de taille moyenne. Il ne faut pas qu’elles soient trop grosses ou trop fines. A la cuisson, cela va se transformer en petite compotée de légumes.

– A propos du fenouil : si vous êtes récalcitrant (ou connaissez des personnes récalcitrantes) au fenouil et à son gôut anisé, cette recette est faite pour vous ! Cette cuisson enlève tout parfum d’anis et c’est incroyablement délicieux. J’en veux pour preuve mon dégustateur attitré (et aussi un peu moi-même) qui sommes loin d’être des fan du fenouil et pourtant, on a ADORE cette recette !

– A propos de l’ail en chemise : la recette originale ne prévoit que 4 gousses d’ail. Mais comme j’aime beaucoup beaucoup beaucoup l’ail (et surtout en chemise) j’en ai rajouté deux de plus. Très sincèrement vu que c’est de l’ail en chemise, ça n’a aucune incidence sur le goût du plat. Aucun risque de se transformer en tournage de film anti vampire (Amis des clichés bonsoir ! ).

– A propos des temps de cuisson : dans la recette originale, le temps de cuisson est inférieur. En tout, il n’y a qu’1h10 alors que moi j’ai mis plus de deux heures. Mais je pense qu’on peut même le laisser mijoter plus de deux heures. En effet, le paleron est un morceau qui se détent et s’attendrit au fur et à mesure de la cuisson (plus il cuit et mijote longtemps, plus il devient fondant). Si vous ne le cuisez qu’une heure, les morceaux vont être trop fermes et cela gâche un peu le plat à mon sens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s